Par Alberto Garcia Sanchez

Samedi 18 juin de 10H-12H / 14H-16H30 (Les horaires peuvent être modifiés) - Maison des Associations de Gujan-Mestras

Nombre de participants limités.

Le conte, lorsqu’il est raconté, est entouré de gestes, de mouvements, de rythmes.
Le conteur ne joue donc pas seulement avec les mots, mais avec l’air et l’espace. Je propose un atelier basé sur l’analyse du mouvement et du geste comme prolongation de la parole (les gestes, le rythme, les déplacements, etc.). Il s’agit aussi de détecter ses autres mouvements qui dérangent et peuvent même contredire le propos.
Au-delà des règles et des méthodes, il s’agit d’aller à la recherche de son propre univers gestuel.
Dans n’importe quel conte, les mots ne sont que la pointe d’un iceberg qui cache tout un monde de gestes, des intentions, des états. Selon Albert Mehrabian, (Decoding of Inconsistent Communications » et « Inference of Attitudes from Nonverbal Communication in Two Channels) le champ de l’expression non verbal représenterait plus de 90 % du message, de sa perception, de ce qui va être véhiculé ou retenu. Il arrive à la conclusion de que 7% de la communication est verbale (par la signification des mots) 38% de la communication est vocale (intonation et son de la voix) et 55% de la communication est visuelle (expressions du visage et langage corporel).
Je propose des exercices sur les émotions et les états (l’amour, la peur, le pouvoir, la vanité, la jalousie) pour détecter quels sont les gestes qui vont nous permettre de les mettre en valeur. D’autres exercices auront pour cible l’occupation de l’espace et la présence du conteur.

 

Quelques mots sur Alberto Garcia Sanchez :
Alberto Garcia Sanchez est un conteur incontournable sur la scène internationale francophone. Mais il est avant tout un comédien et metteur en scène (Molière décerné en 2011) qui écrit. Son parcours commence à Barcelone où il est né, sous l’influence du théâtre catalan après la chute de la dictature franquiste. Engagé dans la vie sociale et politique, il participe à de nombreux festivals internationaux de théâtre en Espagne et en Amérique latine. Il crée des activités culturelles dans les prisons, dans les écoles, dans le cadre du mouvement citoyen de sa ville et s’engage comme comédien-brigadiste dans la révolution sandiniste au Nicaragua.
En 1991, il quitte Barcelone pour suivre la formation de l’Ecole Internationale de Théâtre Lassaad à Bruxelles. Il apprend à connaître et à maîtriser les différents genres de théâtre : la tragédie grecque, la Comédia dell’Arte, le bouffon, le clown, le conte et le mélodrame. En parallèle, il anime des ateliers de formations dans le milieu pénitencier belge. Fruit de cet engagement naquit en lui l’idée de jouer les spectacles de Dario Fo Johan Padan à la découverte des Amériques et Mistero Buffo, qu’il joue en solo en Europe, en Amérique et en Afrique. Enfin, Alberto García Sanchez s’intéresse beaucoup à l’art du conte. Le théâtre contemporain lui semble se perdre dans les artifices, le conte, lui, est par définition un art dépourvu d’artefacts.

Côté pratique :
- Samedi 18 Juin 2022 / 9H30-12H et 14H-16H30 / Maison des associations de Gujan Mestras (33)
- Tarif : 50 euros la journée / Entrée gratuite au festival de contes / Stage limité à 12 personnes / Ouvert aux débutants
- Les stagiaires devront avoir de vêtements qui leur permettent de bouger aisément. Chaque stagiaire aura un conte ou extrait de conte à raconter et qui, de préférence, présente problèmes.
- Renseignements : 0612796313 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

© Copyright 2017 - 2022 - Association Contes en Terre des Barbots