La quatrième édition de notre festival aurait dû se tenir du 4 au 7 juin 2020. Mais un pangolin est passé par-là et le battement d’ailes du papillon fut ravageur pour notre vie sociale et culturelle (entre autres…).

C’est donc remplis d’espoir que nous vous présentons cette « nouvelle » 4ème édition qui se déroulera du 20 au 23 mai 2021.
Nous avons hésité, parfois découragés par ces annulations successives sans perspectives de reprise, puis avons décidé d’y croire. Sans doute aussi, animés par une envie irrépressible de se retrouver et de partager ensemble du spectacle vivant. Enfin !!!
Alors, nous serons prêts pour vous accueillir !
Nous vous espérons nombreux pour soutenir les professionnels de la culture en cette crise majeure qu’ils traversent, mais surtout pour l’indispensable apport de la culture pour les femmes et hommes que nous sommes ; pour les enfants, citoyens en devenir.
Je vous épargne les citations en vogue en cette période de crise culturelle (« Tout ce qui dégrade la culture raccourcit les chemins qui mènent à la servitude » Albert Camus), mais il est certain que cet arrêt nous a permis de prendre conscience à quel point la culture (quelle qu’elle soit) est indispensable à notre équilibre individuel et collectif.
« Le virus nous rappelle à notre humanité et à notre condition d’êtres profondément sociaux, inséparables les uns des autres. » Edgar Morin
Jamais nous n’avons ressenti un tel bonheur à vous inviter à partager ensemble un spectacle vivant, un atelier culturel, une balade contée… Une programmation riche et variée vous attend, des plus petits aux plus grands, avec des rires, de l’émotion, des rencontres, de la musique, de la danse, des jeux de mots et même du tissage traditionnel d’Afrique de l’Ouest.
C’est plein d’espérance que je vous dis « A très vite ! ».

Charte du festival :

  • Investir la population locale et promouvoir le patrimoine.
  • Accueillir des artistes professionnels
  • Mettre en avant la diversité dans le conte et son universalité
  • Prouver que le conte a sa place dans les centres culturels et s’adresse aux adultes

Neyla Entraygues
Programmatrice (un bien grand mot…) avec le bureau bénévole très investi de l’association « Contes en Terres des Barbots ».

 

« Une femme et un homme sans culture, c’est comme un zèbre sans rayures ». Proverbe africain 

« ... Chez lui, la langue maternelle, ce n'était pas l'occitan, l'arabe ou le turc ; chez lui, la langue maternelle, c'était le silence. « Le sage ne dit rien » : on prête ces mots à Confucius. On prête beaucoup à Confucius, on prête surtout à confusion. Parce que j'en connais qui ont la bêtise silencieuse... Il y a tellement de choses qu'on peut dire sans paroles, c'est sûr, mais pour dire qu'on peut le dire sans paroles, il faut bien des paroles. Et tous les mots sont des mots de passe. »

Daniel l’Homond

Nos partenaires :

Ville Gujan-MestrasConseil départemental de Gironde Chut on danseLire et déliresassociation transcendanceCompagnie Passagers du vent  

© Copyright 2017 - 2021 - Association Contes en Terre des Barbots