Par Olivier de Robert

Théâtre-Récit / Tout public à partir de 10 ans

Durée : 1H15
Où et quand ? : Samedi 18  juin sur la grande scène à l'Auberge du lac de la Magdeleine

Dans un bistrot anonyme où le patron attend désespérément de nouveaux consommateurs, quelques habitués parlent de tout et de rien. Puis dans leurs protestations, leurs cris, leurs rires et leurs émotions contenues, apparaît peu à peu Jaurès, le compagnon des humbles, le député des mineurs, le protecteur des petites gens… Un mineur, un verrier, un paysan et un instituteur diront ce que fut leur vie avant et pendant Jaurès, avant qu’un poilu de retour du front ne vienne rappeler qu’il fut aussi l’apôtre de la paix. Sans artifice, à voix nue, Olivier de Robert met son talent de conteur au service d’un personnage presque légendaire en décidant de ne jamais l’incarner mais de le faire vivre à travers les mots et les émotions de ceux qui furent « son » peuple.  

On rencontre un personnage historique bien sûr, mais par le prisme d’hommes ordinaires. Ou comment la politique peut changer le quotidien des gens.
Le thème peut sembler bien sérieux. Pourtant, sachez-le, vous pleurerez de rire autant que vous resterez sans voix lors de passages d’une émotion à couper le souffle. Un spectacle à ne pas manquer !

« Conter :
Ce n’est jamais dire avec lenteur ce qui pourrait être résumé en quelques mots. C’est prendre le temps de suivre les chemins buissonniers du rire et du rêve, ceux qui vont en mille détours des lèvres aux cœurs.
C’est cela que j’aime : prêter ma voix aux taiseux qui savent les choses essentielles et n’en disent rien ou presque, de peur de déranger.
Tricoter des bouts de phrases toutes simples pour finir par dire les grandes vérités, celles qui viennent du fond de l’âme humaine.
Et puis raconter plutôt que conter, dire l’Histoire quand se taisent les histoires, enclencher la machine à remonter le temps pour jeter un coup d’œil sur des pages célèbres ou oubliées du grand livre du Temps. Cathares, Jaurès, Aéropostale, Grande Guerre…
Oublions un instant les tableaux noirs de l’école, ces récits sont de chair et de sang, ils sont l’aventure des hommes.
Contes ou récits, les mots s’envolent… Attrapez-les ! »

Olivier de Robert

 

© Copyright 2017 - 2022 - Association Contes en Terre des Barbots